ALARM

Alarm ! : L’armée allemande face au débarquement allié

Le 6 juin 1944 : le Débarquement en Normandie. Les faits sont bien connus. Cette journée, célèbre entre toutes, est passée à la postérité, avec ses mythes. Je vous propose ici une histoire renouvelée de l’événement, en adoptant le point de vue de l’armée allemande. La réaction de la Wehrmacht au cours des 48 premières heures de la bataille, la question de l’utilité ou non d’avoir entrepris la construction du Mur de l’Atlantique, la mobilisation des renforts, la qualité du haut-commandement allemand pendant la bataille : autant de thèmes souvent peu ou mal traités qui sont ici abordés. Richement illustré, cet ouvrage nous permet de revisiter la bataille de Normandie des combats survenus dans la nuit du 6 juin au franchissement de la Seine par une armée allemande en déroute. J’y aborde et donne des éléments que je n’avais pu inclure dans Invasion ! Le Débarquement vécu par les Allemands, paru aux Éditions Tallandier en 2014, et republié en format poche (collection Texto) chez le même éditeur (par ailleurs non illustré). Le texte, très différent, présente dans le détail toute l’intégralité de la bataille de Normandie du point de vue allemand. Mes ouvrages sont les seuls à adopter ce point de vue (c’est à dire l’ensemble de la bataille de Normandie et non les souvenirs d’un vétéran pour tel ou tel combat) en français, mis à part le très controversé, daté et peu objectif Ils Arrivent! de Paul Carell. Mes deux livres sont donc complémentaires.

Editions Ouest-France

2019

144 pages

Ce que disent les lecteurs

Note : 5 sur 5.

L’auteur se concentre sur les questions clés qui se sont posées, côté allemand. Le style est incisif, les points clés bien soupesés.

Bir-Hacheim.com

Note : 5 sur 5.

Dans cette solide synthèse, après avoir présenté la situation de l’occupant en Normandie en juin 1944, la localisation et la capacité opérationnelle des divisions allemandes, l’état des défenses fixes du mur de l’Atlantique, il s’intéresse aux efforts des unités blindés -partiellement opérationnelles- pour rejeter les Alliés à la mer (“l’impossible contre-attaque”), puis aux efforts en partie infructueux du commandement allemand pour rameuter vers la Normandie des grandes unités de renfort, pour bloquer la progression alliée, assurer la relève des troupes de première ligne et éventuellement reprendre le terrain perdu.

Un livre, par ailleurs bien illustré, parfaitement complémentaire des nombreux ouvrages récents qui présentent naturellement les opérations vues du côté des Alliés. A inclure dans toute bibliothèque sur la Seconde guerre mondiale.

Rémy Porte
Guerresetconflits2.com

Dans la même catégorie du livre :

Benoit Rondeau.

Historien, auteur de plusieurs livres et articles.

Blog

ECRIRE LE DEBARQUEMENT ET LA BATAILLE DE NORMANDIE (2)

La manière d’étudier la bataille de Normandie devient approfondie, avant d’assister à un retour en force du témoignage.

ECRIRE LE DEBARQUEMENT ET LA BATAILLE DE NORMANDIE (1)

Le Débarquement a fait couler beaucoup d’encre. La façon de s’y intéresser a considérablement évolué au fil du temps.

Recension de “Ernie Pyle en 1944. Un correspondant de guerre américain en Normandie” par Frédéric Patard

Ce n’est pas chose aisée de proposer un travail original consacré à la bataille de Normandie. Frédéric Patard y parvient.

Partagez