ETRE SOLDAT DE HITLER

ETRE SOLDAT DE HITLER

Le propos de cet ouvrage de 490 pages est inédit. Les campagnes et batailles menées par l’armée allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale sont bien connues et on fait l’objet d’une pléthore d’ouvrages dans toutes les langues. Il restait à étudier la manière dont cette guerre a été vécue par les soldats de la Wehrmacht (Heer, Luftwaffe et Kriegsmarine) et par ceux de la Waffen SS, ainsi que questionner le particularisme de servir Adolf Hitler. Quel était le quotidien des soldats allemands? Dans quelles conditions ont-ils servi au front ou à l’arrière ? Ces soldats allemands étaient-ils avantagés vis-à-vis de leurs adversaires ? Cette guerre est celle de parcours fort diversifiés, sous toutes les latitudes, du général au pilote de Messerschmitt, de l’administratif à Paris au tankiste d’un Panzer. La question des compromissions de l’armée avec le régime nazi est centrale : être un soldat de la Wehrmacht ou de la Waffen SS, donc servir Hitler, est-ce être un soldat comme les autres ? J’accorde ainsi une place importante au degré de nazification de cette armée, à la question des relations avec les populations civiles et, partant, de son rôle dans les crimes nazis. Bref, que signifiait être un soldat allemand entre 1939 et 1945?

LES POINTS FORTS

Le soldat allemand : un sujet mythique pour tous les passionnés, sans oublier l’engouement du grand public pour la Seconde Guerre mondiale et plus particulièrement pour l’armée qui est au centre de ce conflit. Une analyse exhaustive de tous les aspects que revêt la question, du matériel utilisé à la vie quotidienne en passant par les tactiques, les permissions, etc. Impartial et documenté, je n’oublie pas la postérité et l’image de l’armée allemande après la guerre, auxquelles je consacre une longue partie finale.

Perrin

2019

600 pages

Ce que disent les lecteurs

Note : 5 sur 5.

Benoît Rondeau, dans cet excellent ouvrage de synthèse, détaille ce qu’il y avait de spécifique à “être soldat de Hitler”.

L’ouvrage se termine par un excellent chapitre exposant comment, après la guerre, les anciens soldats ont refoulé ce passé gênant et transféré la culpabilité sur les seuls SS.

Le Figaro
Jean Sévillia

Note : 5 sur 5.

Une très solide synthèse, qui vient parfaitement en complément des études déjà parues sur l’armée allemande, son organisation et son emploi. Absolument à connaître par tous les amateurs de la période.

Rémy Porte
guerres-et-conflits.over-blog.com

Note : 5 sur 5.

Voici un ouvrage fondamental qui fera date. Benoît Rondeau signe un livre de référence indispensable à toute personne s’intéressant de près ou de loin à la Seconde Guerre mondiale.

Magazine “Ligne de Front”

Dans la même catégorie du livre :

Benoit Rondeau.

Historien, auteur de plusieurs livres et articles.

Blog

ECRIRE LE DEBARQUEMENT ET LA BATAILLE DE NORMANDIE (2)

La manière d’étudier la bataille de Normandie devient approfondie, avant d’assister à un retour en force du témoignage.

ECRIRE LE DEBARQUEMENT ET LA BATAILLE DE NORMANDIE (1)

Le Débarquement a fait couler beaucoup d’encre. La façon de s’y intéresser a considérablement évolué au fil du temps.

Recension de “Ernie Pyle en 1944. Un correspondant de guerre américain en Normandie” par Frédéric Patard

Ce n’est pas chose aisée de proposer un travail original consacré à la bataille de Normandie. Frédéric Patard y parvient.

Partagez