OPÉRATIONS AÉROPORTÉES DU DÉBARQUEMENT

OPÉRATIONS AÉROPORTÉES DU DÉBARQUEMENT

Sainte-Mère Eglise, Pegasus Bridge, la batterie de Merville…: ces noms sont entrés dans la légende du Débarquement et de l’épopée du 6 juin 1944. Bien connus, ces événements reçoivent un nouvel éclairage avec le travail de Benoît Rondeau. Alors que ces combats sont généralement étudiés dans des ouvrages séparés, l’auteur aborde ici l’intégralité des opérations aéroportées alliées menées les 5 et 6 juin 1944, aussi bien américaines que britanniques ou françaises. Benoît Rondeau a par ailleurs le souci de présenter un récit vivant des faits, multipliant récits et anecdotes. Matériel et uniformes sont également présentés. Se démarquant de nombreux travaux précédants, il insiste plus particulièrement sur la préparation du Jour J et la mise au point des missions aéroportées de l’opération Overlord. Comment furent préparés les hommes? Comment furent choisis les objectifs? Quels sont les impératifs à toute opération aéroportée? Benoît Rondeau répond à toutes ces questions trop rarement abordées. L’auteur termine son étude en dressant le bilan de l’action des 6th, 82nd, 101st Airborne Divisions. Un ouvrage de synthèse bienvenu qui éclaire un épisode majeur du Jour J.

Ouest-France

2014

143 pages

Ce que disent les lecteurs

Note : 5 sur 5.

Voilà un ouvrage synthétique d’une clarté rare, un ouvrage de vulgarisation fort réussi. Si vous voulez apprendre l’essentiel de ce que furent les opérations aéroportée du jour J, sans toutefois “survoler” les évènements, ce qui est un comble pour ce genre d’opérations certes….c’est le livre qu’il vous faut.

Lecteur Amazon

Dans la même catégorie du livre :

Benoit Rondeau.

Historien, auteur de plusieurs livres et articles.

Blog

Recension “Des guérillas au reflux de l’Occident” de Gérard Chaliand

Un texte qui intéressera tous les passionnés de stratégie, mais aussi de géopolitique, écrit par un homme qui a été au plus près de l’action.

Films de Guerre/ War Movies : LE JOUR LE PLUS LONG

Un monument du 7e Art: Le Jour le Plus Long, superproduction de Darryl F. Zanuck.

LE MYTHE D’UN SECOND FRONT OUVERT EN 1944

Il de bon ton de ramener la Seconde Guerre mondiale à l’unique guerre germano-soviétique. Une erreur…

Partagez